Liste des articles SEO

Innovations mobiles: PWA, Mobile index et AMP

By 30 mai 2018 No Comments

Innovations mobiles: PWA, Mobile index et AMP

L’objectif de ce document est d’effectuer un focus sur les dernières innovations en matière de mobile : PWA, AMP, Mobile IndexFirst.

Au-delà de ces innovations, se pose la question de la stratégie mobile à adopter : site mobile, application, PWA ? A chaque support, une utilisation bien précise, correspondant à la cible utilisateurs (les fameux personnas), et à leur besoin (ou non) de mobilité. D’où le besoin vital de bien connaître ses utilisateurs et leurs besoins.

Nous nous permettons de rappeler qu’il est essentiel et nécessaire de confirmer toute thèse par l’analyse de trafic (part du trafic mobile dans le trafic global par exemple) (et dans un second temps, par la réalisation de tests utilisateurs).

Nous allons tenter de poser les bonnes questions permettant de faciliter la prise de décision.

Profitons également de cette introduction pour rappeler quelques faits:

En moyenne, sur les 26 applications qu’un utilisateur français a installées sur son smartphone, seulement 6 sont utilisées régulièrement. (Source : Agence Relatia).

Le trafic mobile est en constante augmentation, et dépasse le trafic desktop au niveau mondial (En France les recherches mobiles représentent 35% du volume de recherches total).

Les applications consomment beaucoup de mémoire des smartphones.

Enfin, distinguons les supports accessibles depuis un navigateur Web (site mobile, site Responsive Design, Webapp) des interfaces accessibles depuis un appstore (application native, application hybride).

 

-1- L’avènement du “Mobile Index First” de Google

Voir notre page sur la Gestion du nouveau Google Mobile Index First.

 

-2- Les Progressive Web App (PWA)

Il s’agit d’un format conçu pour le web mobile (en RWD alliant technologies web et fonctionnalités des applications mobiles), ou plus concrètement un site web offrant des fonctionnalités d’applications.

 

Les PWA possèdent plusieurs avantages

– Le PWA a pour objectif d’améliorer l’expérience utilisateur en réduisant le temps de chargement des pages sur mobile (grâce à la mise en cache proactive).

Ce gain de temps de chargement favorise le volume de pages vues par session, le temps passé sur le site ainsi que le volume de visites. On note ainsi plus de conversions, plus d’interactions, et donc d’engagement.

– Les PWA ne requièrent pas d’installation particulière : elles sont accessibles depuis une url, ou depuis une icône sur l’écran d’accueil du téléphone.

– Les PWA utilisent moins de données qu’une application mobile (car elles fonctionnent dans le navigateur : Chrome, Opéra et Firefox, plus partiellement sur Safari) et se chargent plus rapidement, car plus légères.

Donc pour le moment les PWA se limitent plutôt aux devices Android. A noter également qu’un site doit obligatoirement être en https pour prétendre à passer au PWA.

Leur coût de développement s’avère bien inférieur à celui d’une application puisqu’il n’y a qu’une seule version à développer. Mais inversement, ce coût est plus important qu’une refonte de site Web mobile.

– Les PWA permettent d’ajouter des sites Web aux écrans d’accueil sur les appareils mobiles et de recevoir des notifications push (comme une application). Cette fonctionnalité, si elle est bien utilisée, peut avoir des impacts très positifs sur la notoriété d’une marque.

– A noter également qu’il est possible d’accéder au contenu en étant hors connexion.

– Les PWA ne remplacent pas les applis natives. Les 2 technologies peuvent être utilisées en parallèle.

Les PWA se chargent donc plus vite permettent plus d’interactions et offrent une expérience utilisateur plus efficace, car le support est plus adapté, avec une meilleure ergonomie.

En parallèle, le site mobile cible, par nature, un public plus large, et est universel car consultable par n’importe qui, n’importe où alors qu’il faut avoir installé l’application avant de l’utiliser. En revanche, il ne peut y avoir de système de push comme sur une appli.

Par ailleurs, le coût d’une application reste élevé et implique un processus de validation par OS plus lourd.

– Les PWA sont indexables par Google et peuvent être associées à AMP.

 

-3- Les pages /amp (Accelerated Mobile Pages)

Qu’est ce que l’AMP

L’objectif de Google est de permettre aux internautes de naviguer sur des pages rapidement et facilement, en stockant les pages sur les serveurs Google. Elles sont chargées à partir du cache Google.

C’est l’énorme avantage des pages amp. Le temps moyen du chargement d’une page amp est de 0,7 secondes versus 22 secondes pour une page mobile classique.

AMP est un format AMP-HTML (basé sur du html 5) (détail : toutes les fonctionnalités ralentissant le chargement de la page sont éliminées). Les pages AMP sont donc moins riches que leur version canonique.

Les pages amp correspondent à une avancée supplémentaire de Google vers le mobile, mais ne constituent pas en soi un nouveau support comme peut l’être le PWA.

Le second avantage est d’apparaitre dans le carrousel en haut de page sur les résultats Google. Le site gagne donc en visibilité.

Comme les pages amp sont moins lourdes en cas de fort trafic mobile, la charge serveur est allégée.

A noter également quelques inconvénients

Avoir sa page au format amp ne permet pas directement de mieux se positionner sur les résultats Google.

L’AMP suppose d’avoir deux pages, une classique et une amp ce qui implique donc de la duplication de contenu, même si Google sait à priori le gérer.

Un autre risque concerne la perte des signaux sociaux : En effet, si les liens en provenance des réseaux pointent vers la version AMP et non vers la version normale, les signaux risquent d’être dilués.

AMP existe également pour les blogs WordPress : https://fr.wordpress.org/plugins/amp/

AMP est recommandé pour les articles, les pages de contenus et les blogs, l’intérêt est moins évident pour les sites e-commerce (puisque les éléments autres textuels ne sont pas affichés).

 

Comment créer les pages amp

Pour créer ces pages (je n’ai pas de valeur ajoutée particulière à expliquer aussi bien le process de construction des pages amp que ce guide) :

La documentation officielle de Google sur le sujet AMP :

https://support.google.com/webmasters/answer/6340290?hl=fr

Guide sur la manière de créer une page AMP :

https://www.ampproject.org/fr/docs/tutorials/create

Guide technique

https://www.ampproject.org/docs/guides/responsive_amp.html

Test de validation des pages amp

https://search.google.com/test/amp

https://validator.ampproject.org/#

Sur les pages canoniques intégrer la balise suivante dans la section <head> :

<link rel= »amphtml » href= »http://example.com/test/amp/ » />

Intégrer les mêmes microdata de la page canonique sur la page amp.

Nous pourrons suivre l’indexation des pages amp sur la search console.

 

-4- Conclusion – Quelle stratégie mobile adopter pour ma marque

Mobile Index First

Il n’y a aucun doute sur la nécessité de se préparer à cette bascule. Au-delà de Google, c’est la conception mobile first qui est essentielle. Avoir son site en rwd ne suffit pas, il faut concevoir la navigation et l’UX mobile à part entière.

PWA

Les PWA ont de nombreux avantages et surtout s’inscrivent dans une démarche mobile first, et une démarche UX efficace (temps de chargement, fonctionnalités smartphone, ergonomie entièrement pensée mobile).

 

Il est possible de concevoir un site en PWA. Mais à la condition de bien réfléchir en amont à la stratégie et au contenu affiché, selon les besoins des personnas.

 

En effet, la pertinence de développement d’un projet PWA ne pourra se confirmer que via des analyses (selon la stratégie digitale et la présence mobile). Il faudra également confirmer l’enjeu de la mobilité (selon les besoins des personnas).

 

Le dernier frein, plus global, est que le PWA n’est pas encore démocratisé, et seuls les usages pourront confirmer la pertinence de ces PWA.

AMP

Faut-il absolument passer son site en AMP?

Deux ans après la sortie du projet AMP, les résultats ne paraissent pas révolutionnaires, en terme de gain de trafic.

On ne voit pas d’effet direct sur le référencement (indirect oui).

Les contenus sont externalisés car hébergés sur les serveurs Google.

Avant de travailler sur l’intégration des pages amp, il convient en priorité de travailler sur son propre temps de chargement de pages, et concevoir des sites mobiles-friendly avec une approche UX forte.

 

Ma conclusion

Concernant l’utilisation d’un site mobile, d’une application ou d’une PWA, il n’y a pas de bonne réponse (chacune ayant ses avantages et ses inconvénients), mais le but reste d’accéder à un outil adapté aux besoins de ses personnas. En prenant l’exemple d’un périmètre B2B, potentiellement, l’utilisateur sera l’assistante de direction qui achètera un produit. Certainement depuis son ordinateur, pas depuis son mobile en rentrant chez elle. La notion de mobilité est donc à réfléchir dans ce cas.

 

Ma cible est-elle mobile?

Comment est équipée ma cible?

Quel budget de développement allouer à mon support?

De quelles fonctionnalités a besoin ma cible?

 

Mais surtout, la question essentielle à laquelle il faut pouvoir répondre, est celle de l’objectif : Quel est mon objectif en voulant développer une PWA / appli ? La PWA / appli correspond-elle aux besoins de ma cible?

 

Aurai-je de la valeur ajoutée en créant une application en plus de mon site web?

 

 

Par ailleurs, une application implique de la fidélité de la part de l’utilisateur. Est ce que mes personnas sont dans cette optique de fidélité?

nvidal

Author nvidal

More posts by nvidal

Leave a Reply

Conseil et formation en SEO