Liste des articles sur la vie de free-lance

Si tu ne devais faire qu’une seule chose de ta vie, qu’est-ce que ce serait ?

By 8 octobre 2018 No Comments

La question parait pourtant simple, la réponse ne l’est pas forcément.

 

Et pourquoi ne l’est-elle pas ?

 

Parce qu’elle impose d’émettre un choix parmi un large éventail de possibilités.
Elle impose d’être honnête avec soi-même, quand parfois on préfère se voiler la face ou choisir des options de facilité.

 

Et surtout cette question a le mérite de nous forcer à faire le ménage dans nos priorités.
Nous amenant de fait à nous recentrer sur l’essentiel, et peut-être à (re)découvrir ce qui importe pour nous.

 

Bien sûr chacun répond selon son parcours, ses envies, mais il importe surtout d’être honnête envers soi-même, car l’idée n’est pas de s’astreindre à un seul métier mais plutôt de revenir à « l’essentiel », celui sans lequel notre vie aurait moins de sens.

 

Effectivement, l’article n’a pas pour objectif de pousser les lecteurs à tout plaquer, mais invite à se poser la question existentielle. D’ailleurs, la réponse donnée ne tolère aucun jugement de valeur, mais révèle plutôt une partie de l’identité de la personne.

 

Il est important de temps en temps de se poser la question, afin de se recentrer sur l’essentiel, qu’on peut facilement perdre de vue.

 

Le répondant doit faire le travail de se projeter dans une situation idéale, oubliant de fait ses contraintes, obligations et pensées limitantes.

 

Enfin, il s’agit ici de la partie théorique de la question : la phase de changement réel de travail viendra plus tard, ou peut-être jamais, tout dépend de l’état d’esprit de la personne.

 

Un seul choix à faire : Quelle méthode appliquer ?

 

Entre être jongleur, architecte, ou économiste, il faut choisir.
Qui petit ne s’est pas inventé 50 métiers différents, changeant au gré des humeurs et de l’âge ?

 

Par exemple, j’ai longtemps voulu devenir chimiste, c’était surtout l’aspect expérimentations qui me plaisait.
Après j’ai voulu être poète puis écrivain et enfin chercheur.

On peut se poser la question différemment. Par exemple « qu’est ce que je ferais si j’étais moins con ? ».
Il s’agit de la question existentielle de Gérard Darmon dans le film « Le coeur des hommes ».

 

Dans un monde parfait, sans contraintes, sans pensées limitantes, qu’est-ce que j’aimerais faire ?

 

De temps en temps, j’aime prendre une feuille, et noter toutes les idées que j’ai en tête.

 

Ensuite je les priorise, j’en supprime, puis je priorise, jusqu’à ce qu’il m’en reste 2 ou 3 maximum.

 

Objectifs professionnels :  se recentrer sur l’essentiel

 

En tant qu’entrepreneur, on peut avoir de nombreuses activités qui nous tiennent tous à coeur et / ou qui sont importants pour notre chiffre d’affaire.

 

Pourtant, afin de ne pas s’éparpiller, il est important de se concentrer sur l’activité qui fait le plus sens pour nous.

 

Se recentrer sur l’essentiel est valable à toutes les étapes de notre vie, personnelle ou professionnelle.

C’est un exercice parfois douloureux, frustrant mais nécessaire.

Et vous ? Arrivez-vous à faire le ménage dans vos priorités ? A vous recentrer sur ce qui est essentiel pour vous ?

Acceptez les résultats, car c’est votre coeur qui parle pour vous.

Il peut par exemple s’agir de « passer plus de temps en famille ».

« Vivre à la campagne ». « Travailler dans une ONG environnementale », ou « travailler dans une crèche ou une maison de retraite ».

 

L’étape suivante serait de mesurer la possibilité de passer vraiment à l’acte, mais ça c’est une autre histoire :))

nvidal

Author nvidal

More posts by nvidal

Leave a Reply