Audit ergonomique web et mobile

Qu’est ce qu’un audit ergonomique ?

Il s’agit d’une analyse consistant à décortiquer chaque élément de chaque template d’un site selon une grille de critères ergonomiques (l’ergonomie des templates et l’ergonomie éditoriale).

Deux objectifs justifient cette étude :

► Identifier le niveau d’utilisabilité et d’utilité du site : la manière dont l’utilisateur va naviguer sur le site, interagir avec les éléments. Dans certains cas, il peut même s’agir d’une analyse 360 de l’expérience utilisateur.

► Améliorer les performances du site. Par exemple : le taux de rebond, taux de conversions / efficacité du tunnel de conversions, la qualité des retours des utilisateurs.

L’intérêt de l’audit ergonomique se mesure à son degré de détail: Plus il est précis et plus il sera pertinent et efficace.

De manière optimale, il doit être couplé avec les résultats des tests utilisateurs.

Quel est le résultat escompté ?

Le résultat de l’audit se matérialise en une liste de problèmes synthétisés et priorisés. Chaque problème se voit attribuer un niveau de gravité selon son impact sur la performance de l’utilisateur.

► Problème mineur : il ralentit l’utilisateur dans l’accomplissement de sa tâche.
► Problème majeur : il empêche l’utilisateur de finaliser sa tâche.

 

Nos critères analysés / Grilles d’évaluation

3 sources de critères d’évaluation sont disponibles :

► L‘index of usability de l’Université de Purdue.

► Le guide ergonomique de Bastien et Scapin.

► La grille construite sur la base de la norme ISO 9241.

D’après ces sources, nous avons créé notre propre grille d’évaluation qui se veut la plus pertinente et cohérente posssible selon la typologie de votre site.

Voici quelques exemples de critères analysés selon l’utilité, l’utilisabilité, l’accessibilité, et la désirabilité du site :

La clarté des textes, richesse et pertinence des contenus.

La présentation graphique et homogénéité: aération de la mise en page, codes couleurs, choix des polices, images.

L’accessibilité des informations, l’emplacement des différents éléments présents sur les pages.

La gestion des erreurs, et feedback de l’outil selon les actions effectuées.

La gestion de la charge cognitive (réduire les activités de perception et mémorisation):

L’affichage demande-t-il un effort de perception ?

Le temps de chargement des pages.

L’application est-elle adaptée au profil des utilisateurs visés? [Compatibilité/adaptabilité (adéquation interface / utilisateur)] – Bastien et Scapin

L’utilisateur est-il assisté dans sa façon de se servir de l’application? [Guidage (moyens permettant de s’orienter dans l’interface)] – Bastien et Scapin

Flexibilité (variété des procédures permettant d’atteindre un objectif).